Maison de retraite La Mothe

La Charte des droits et libertés de la personne accueillie

Le respect de vos droits tels qu’ils sont définis par la loi du 2 janvier 2002 et par la « charte des droits et libertés de la personne accueillie » constitue une de nos priorités.


Vous trouverez, ci-après la trame de cette charte dont le contenu développé est affiché à l’accueil et dont un exemplaire vous est remis le jour de votre arrivée.


Charte simplifiée des droits et libertés de la personne accueillie :

 

Annexe 1 : Principe de non-discrimination
Annexe 2 : Droit à une prise en charge ou à un accompagnement adapté
Annexe 3 : Droit à l’information
Annexe 4 : Principe du libre choix, du consentement éclairé et de la participation de la personne
Annexe 5 : Droit à la renonciation
Article 6 : Droit au respect des liens familiaux
Article 7 : Droit à la protection
Article 8 : Droit à l’autonomie
Article 9 : Principe de prévention et de soutien
Article 10 : Droits à l’exercice des droits civiques attribués à la personne accueillie
Annexe 11 : Droit à la pratique religieuse
Annexe 12 : Respect de la dignité de la personne et de son intimité.

 


 

La charte de prévention de la maltraitance

La maltraitance est un acte, un propos, une attitude ou une omission, intentionnel ou non, physique ou psychique, orienté contre autrui et portant atteinte à l’intégralité de la personne.


La personne accueillie dans notre résidence est une personne vulnérable. Son âge, la séparation d’avec ses proches, sa culture, ses difficultés de compréhension et/ou d’expression, ses pathologies, peuvent affecter sa capacité à se défendre.La Résidence de la Mothe s’est fixé un objectif : aucune tolérance pour la maltraitance.


La direction souhaite donc s’entourer de professionnels dont l’éthique, les valeurs et l’engagement entrent naturellement dans cette démarche.


Aussi le personnel de la Résidence de la Mothe s’engage pour vous à :


• Adopter en toute circonstance une attitude professionnelle et distanciée,
• Prendre appui sur le travail en équipe, facteur essentiel de la prévention de la maltraitance,
• Agir dans le cadre des responsabilités confiées et le respect de la fonction de chacun
• Adopter un comportement et un langage adaptés au travail,
• Respecter les protocoles de prise en charge,
• Mener tout dialogue avec patience et douceur,
• Faire preuve du plus grand respect pour la pudeur et la dignité de la personne accueillie
• Avertir sans délai la hiérarchie de tout acte, attitude ou propos déplacés,
• Respecter la culture et l’histoire familiale de la personne accueillie.