Maison de retraite La Mothe

Recours

Pour tout problème survenant au cours de votre séjour, et tout particulièrement si vous estimez que vos droits ne sont pas respectés, vous pouvez, à tout moment, prendre rendez-vous avec la Directrice de l’établissement.


Vous pouvez également prendre contact avec un des membres du Conseil de Vie Sociale, ou avec son Président, pour qu’il vous assiste dans votre démarche. Leurs coordonnées vous seront communiquées à l’accueil.


En cas de litige, la loi prévoit la possibilité de saisir “un défenseur des droits” :
Préfecture du Loiret
181 rue de Bourgogne
45000 Orléans
www.defenseursdesdroits.fr.

 

La liste des personnes qualifiées sera jointe au règlement de fonctionnement et affichée dans l’établissement dès leur nomination.

 

 

Le dossier médical

Toute personne peut avoir accès à son dossier, soit par l’intermédiaire d’un médecin qu’elle a désigné, soit  directement. Pour cela, vous devez adresser votre demande par lettre recommandée au Directeur de l’établissement.

Pensez à désigner une personne de confiance

Vous avez la possibilité en entrant de désigner une personne de confiance qui peut être un parent, un proche ou le médecin traitant et qui sera consultée au cas où vous seriez dans l’impossibilité d’exprimer votre volonté et de recevoir l’information nécessaire à cette fin.


Cette désignation est faite par écrit, elle est révocable à tout moment.
Si vous le souhaitez, la personne de confiance vous accompagne dans vos démarches et assiste aux entretiens médicaux afin de vous aider dans vos décisions.

 

 

« Les directives anticipées »

Toute personne majeure est à même de rédiger des directives anticipées pour le cas où elle serait un jour hors d’état d’exprimer sa volonté. Ces directives anticipées indiquent ses souhaits relatifs à sa fin de vie concernant les conditions de la limitation ou de l’arrêt de traitement.


Les directives anticipées doivent être écrites, datées, signées et sont l’expression d’une volonté libre et éclairée. Elles doivent avoir été rédigées moins de trois ans avant l’état d’inconscience de la personne.

 

 

La prise en charge de la douleur

 

Dans notre établissement, les équipes soignantes s'engagent à prendre en charge votre douleur et à vous donner toutes les informations utiles. N'hésitez pas à prévenir votre infirmier(e) dès que la douleur apparaît afin de vous soulager de différentes façons.